chateau de chaillou

Publié le 15 Mars 2012

Chaillou.Chatillon.JP (29)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (3)

Entrée principale

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (30)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (31)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (32)

Le chateau vue de face par l'entrée principale

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (33)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (3)sépia

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (5)

 

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (4)

 

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (4)Sépia

 

  NB: A notre connaissance,le chateau ne se visite pas,mais il est rattaché,ainsi que celui de Pouzieux à l'histoire de Chatillon sur Indre.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Ville de Chatillon

Publié dans #Chateau de Chaillou

Repost0

Publié le 1 Mars 2012

Chaillou.Chatillon.JP (5)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP(5)Sépia

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (6)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP(6)Sépia

 

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (7)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (9)

 

 

 

Chaillou.Chatillon.JP .Sépia(5)

 

Remerciements à Monsieur Thierry de la Cotardiere pour m'avoir permis de photographier et servit de guide en ces lieux magnifiques.

 

JP

 

 

  

 

 

NB: A notre connaissance,le chateau ne se visite pas,mais il est rattaché,ainsi que celui de Pouzieux à l'histoire de Chatillon sur Indre.

Voir les commentaires

Rédigé par Ville de Chatillon

Publié dans #Chateau de Chaillou

Repost0

Publié le 4 Février 2012

Chaillou.Chatillon.JP (9)

 

CHAILLOU

 

Cette photo à une histoire qui mérite d’être racontée

C’était dans les années 50 ! Ma Grand-Mère en tête, nous avions tous pris pour habitude d’aller à la messe dominicale, non pas à Chatillon, mais à Villedômain, plus proche de 3 kilomètres….

Le célébrant de l’époque n’était autre que l’Abbé Bourderioux, curé de Loché-sur-Indrois et Villedômain, passionné (et incollable…) d’histoire et généalogie, heureux détenteur d’une bibliothèque hors du commun, et auteur de plusieurs livres dont « Châteaux et Manoirs de Touraine ».

Il est environ 10h30, la messe vient de se terminer.

Madame, dit-il en s’adressant à ma Grand-Mère, me feriez-vous le plaisir de m’inviter à déjeuner ?

Avec plaisir Monsieur le Curé, nous déjeunons à midi !

A peine étions nous revenus à Chaillou que le Saint Homme arrivait, tenant dans ses mains un petit piolet, un burin et un marteau.

Si vous permettez dit-il,  d’un ton n’attendant aucune permission….je voudrais vérifier quelque chose.  Je reviens dans quelques minutes !

Avec malgré tout quelques minutes de retard, revoilà notre brave Abbé, la soutane blanchie par le plâtre et la poussière, un sourire jusqu’aux oreilles, se contentant de dire : « j’en étais sûr ! ».

Il venait de mettre à jour le blason des Sorbiers, et dégagé les passages de chaînes de l’ancien pont-levis, l’ensemble ayant été scrupuleusement muré, probablement à la fin du  XVIIIème.

Ce récit  n’est pas une légende comme il en existe beaucoup en Touraine et en Berry. J’avais un peu plus de 10 ans ! Un souvenir d’enfance et une admiration sans limites pour celui qui s’est tant passionné pour notre région.

Thierry de La Cotardière

 

 

NB du webmaster du site:Un grand merci à Monsieur de la Cotardière pour ce petit texte explicatif.

J'en profite pour informer nos internautes que le chateau ne se visite pas.J.P.

 

 

13/03/2012

Le proverbe exact à propos des sorbiers est :

"N'est gentilhomme qu'à demy

qui n'est Sorbiers de Touraine ou Berry"

La Thaumassière - in Histoire du Berry 1658

 

Texte d'un commentaire laissé par Sylvain du Sorbiers de la Tourrasse

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Le blog de Chatillon

Publié dans #Chateau de Chaillou

Repost0

Publié le 31 Janvier 2012

Chaillou.Chatillon.JP (2)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (20)

Le trous au manants".......D'après "mon guide" ce trou servait a passer le fusil pour tenir à distances les divers manants et maraudeurs qui s'approchaient du château vérifier quand même, car le ton enjoué de mon "guide" ne m'a pas entièrement convaincu......

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (21)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (22)

Vue de 3/4 arriere

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (23)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (24)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (25)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (26)

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (27)

 

Chaillou.Chatillon.JP (28)

Voir les commentaires

Rédigé par Ville de Chatillon

Publié dans #Chateau de Chaillou

Repost0

Publié le 27 Janvier 2012

Chaillou.Chatillon.JP (10)Pont Levis

Emplacement des logements ou passaient les chaines de l'ancien pont levis.Partie maintenant cachée par des constructions.

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (11)

Parties droite et gauche des chaines.

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (12)

Toiture cachant l'ancienne fortification.Les traces des rainures ou passaient les chaines du pont se trouvent à droite de la photo.

 

 

 

Chaillou.Chatillon.JP (15)

Poterne de l'ancienne porte.

 

 

  

 

Chaillou.Chatillon.JP (18)

 Facade du coté gauche(en regardant le chateau par la cour principale d'entrée.)

 

  

 

 

  NB: A notre connaissance,le chateau ne se visite pas,mais il est rattaché,ainsi que celui de Pouzieux à l'histoire de Chatillon sur Indre.

Voir les commentaires

Rédigé par Ville de Chatillon

Publié dans #Chateau de Chaillou

Repost0

Publié le 17 Janvier 2012

Autrefois nommé « Les Pruneaux » Chaillou dépendait de la Paroisse de Saint Martin de Vertou avant d’être rattaché à la commune de Chatillon lors de la création des départements en 1790.

Les premiers seigneurs des Pruneaux appartenaient à la famille Doré établie aux environs de Chatillon-sur-Indre dés le début du XIIIème siècle.

Puis, jusqu’au XVIIème siècle, ce fut la famille Sorbiers, à la suite du mariage d’Isabelle Doré avec  Jean de Sorbiers, seigneur de Pouzieux.

A la fin du XVIIème siècle, Les Pruneaux devinrent la propriété de la famille Amelot de Chaillou.

Jean Antoine Amelot, Marquis de Chaillou" (lettres patentes de Louis XVI en 1783) d'où le nom exact de "Amelot de Chaillou".                                                                                                                   

 C’est alors que le nom de Chaillou remplaça définitivement  celui de Pruneaux.

En 1809, Chaillou fut acheté par Philippe Robin de La Cotardière,  qui fit également, 5 ans plus tard, l’acquisition du Château de Saint Cyran du Jambot.

Chaillou appartient à la même famille depuis 6 générations.

Le château actuel est composé de deux ailes en équerre l’une d’elle prolongée par un pavillon rectangulaire édifié au XVIIIème siècle.  On retrouve au sud-est la trace de l’édifice du XVIème siècle : deux tours en poivrière  de diamètre inégal.

Au deuxième étage de l’ancienne fuie (colombier-porche) se trouve un panneau armorié encadré de deux pilastres Renaissance. Deux anges tiennent un heaume surmonté d’une tête de lion au-dessus d’un écu incliné aux armes des Sorbiers.

 

Thierry de La Cotardière

 

Chaillou.Chatillon.JP (1)

 

NB: Mes plus vifs remerciements à Monsieur Thierry de La Cotardière pour son aimable coopération, active et trés éfficace  aux articles sur le chateau de Chaillou.JP.

Voir les commentaires

Rédigé par Ville de Chatillon

Publié dans #Chateau de Chaillou

Repost0